chute de cheveux que faire?

La chute des cheveux, ou encore alopécie, est une chute de cheveux totale ou partielle qui atteint majoritairement les hommes, bien que les femmes ne soient pas à l’abri.

Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer cette perte de cheveux dont l’hérédité, et peut être permanente ou temporaire selon les cas.

Les causes de la chute de cheveux

L’hérédité est souvent pointée du doigt comme étant le premier responsable de la chute de cheveux. Dans ces cas on parle d’alopécie androgénétique.

Celle-ci touche majoritairement les hommes et est causée par une hormone appelée « dihydrotestostérone » (DHT). Elle serait à l’origine de l’inactivité du filicule pileux qui ne produirait que de minuscules cheveux invisibles à l’œil nu.

Entre autres causes, nous avons les hormones. En effet, les hormones influencent la santé de nos cheveux. Ainsi à la ménopause, ou à la suite d’un accouchement, ou à la prise d’un traitement, les hormones femelles diminuent brusquement ce qui fait que les hormones males appelées hormones androgènes s’imposent en prenant le dessus.

Il peut également s’agir d’une hypersensibilité du follicule hérité dans le cas d’une alopécie hyperandrogénique.

Le stress apparait être un facteur entrainant la chute de cheveux. A long terme le stress aurait des effets néfastes sur l’état de santé de nos cheveux.

De ce fait, un stress qui surviendra brutalement des suites d’un événement quelconque occasionnerait une perte importante et brutale de cheveux.

La pelade  entraine aussi la chute de cheveux  bien que les causes n’en sont pas encore véritablement connues. Il semblerait que ce soit le système immunitaire qui se rebelle en luttant contre le système pileux.

Quand la chute de cheveux est relative qu’à certaines zones de la tête, on parle d’Alopécie areata, par contre quand le crane entier est atteint on parle d’Alopécie totalis.

Enfin, la généralisation de la perte de cheveux à l’ensemble du corps est qualifiée d’Alopécie universalis.

Les zones les plus atteints par la chute de cheveux sont le front, l’arrière du crane du sommet du crane, et le haut des tempes.

La chute des cheveux est souvent imputable à une carence alimentaire en fer. En effet l’absence de fer ne permet pas l’oxygénation du sang entrainant des cheveux termes et cassant.

Les femmes sont les plus atteints dans le cas de carence en fer, surtout qu’elles en perdent une grande quantité surtout au cours de leurs menstruations.

calvitie causes

La calvitie, notamment connue sous le nom de « alopécie » en dermatologie, désigne la perte de cheveu plus ou moins importante sur certaines zones précises du crane.

Elle concerne les hommes en grande partie (80% des cas après 50ans) mais également les femmes même si ces dernières sont moins touchées par le phénomène.

Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer cette perte de cheveux dont l’hérédité, et peut être permanente ou temporaire selon les cas.

Les causes de la calvitie

Les différentes causes pouvant entrainées la calvitie sont les suivantes :

–          La calvitie héréditaire : celle-ci touche majoritairement les hommes et est causée par une hormone appelée « dihydrotestostérone » (DHT). Elle serait à l’origine de l’inactivité du filicule pileux qui ne produirait que de minuscules cheveux invisibles à l’œil nu.

Elle est héréditaire, donc génétique et concernerait 95%  des cas de calvitie chez les hommes.

–          La calvitie aigue : touchant la plupart des personnes souffrant de carences alimentaires, de stress ou suivant un traitement par chimiothérapie.

–          La calvitie localisée : elle est provoquée par un problème de peau comme la pelade par exemple, une infection ou des parasites.

–          La pelade : elle entraine une chute de cheveux ; les causes n’en sont pas encore véritablement connues. Il semblerait que ce soit le système immunitaire qui se rebelle en luttant contre le système pileux.

Quand la chute de cheveux est relative qu’à certaines zones de la tête, on parle d’Alopécie areata, par contre quand le crane entier est atteint on parle d’Alopécie totalis.

Enfin, la généralisation de la perte de cheveux à l’ensemble du corps est qualifiée d’Alopécie universalis.

Les zones les plus atteints par la chute de cheveux sont le front, l’arrière du crane du sommet du crane, et le haut des tempes.

On peut identifier d’autres causes à la calvitie que sont :

–          La trichotillomanie : trouble poussant les personnes à s’arracher les cheveux ou les poils en grande quantité. Ce trouble est guérissable grâce à un traitement psychologique et des antidépresseurs.

–          L’alopécie de traction : causée par la tension excessive ou constante des cheveux. Elle régresse notamment lorsque les tensions s’arrêtent.

Anti chute de cheveux

La calvitie, notamment connue sous le nom de « alopécie » en dermatologie, désigne la perte de cheveu plus ou moins importante sur certaines zones précises du crane.

Elle concerne les hommes en grande partie (80% des cas après 50ans) mais également les femmes même si ces dernières sont moins touchées par le phénomène.

Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer cette perte de cheveux dont l’hérédité, les carences alimentaires, les hormones, et peut être permanente ou temporaire selon les cas.

Traitement médicaux contre la chute de cheveux :

Il existe un certain nombre de traitement mis au point afin de réduire la perte de cheveux en accélérant la repousse.

Le Finastéride : Au départ ce médicament avait été mis au point pour traite l’hypertrophie de la prostate, le Finastéride s’est révéler avoir un effet sur la chute et la repousse des cheveux.

En effet, dans la plupart des cas il produirait soit une repousse plus u moins importante ou un arrêt de la chute des cheveux.

Cependant le Finastéride entraine des effets secondaires tels que la baisse de la libido, les problèmes d’érection, une modification de la texture du sperme etc. Il est interdit chez les femmes dans la mesure où il serait à l’origine de la malformation des fœtus males.

Le Minixidil : Premier médicament commercialisé contre la calvitie, il procéderait par vasodilatation à une repousse toute fois modeste des cheveux. Il sert notamment de composant à de nombreuses lotions capillaires.

Il est cependant concurrencé par le Propecia qui agit en boquant le fonctionnement d’une enzyme .

Le traitement par médecine esthétique:

La micro-greffe est une technique consistant à se faire greffer des cheveux provenant de la couronne sur le haut de la tête. Cette technique est efficace dans la mesure où ces cheveux ne tomberont jamais.

Mais compte tenu du nombre de cheveux disponible au niveau de la couronne, il est impossible de regarnir la tête entièrement. Cela constitue une intervention délicate dont la réussite dépendra de l’habilité du médecin à bien replacer les cheveux pour une bonne pousse.

A la suite de la greffe, nous avons également le traitement par rayon laser.

Beaucoup plus connue comme solution efficace à la chute de cheveux, il y a les perruques ou complément qui permettent de dissimuler la perte de cheveux. Surtout après une chimiothérapie, la perruque apparait comme l’outil essentiel.