Traitement des hémorroïdes

Les hémorroïdes constituent une dilation des veines présentes au niveau de l’anus ou rectum.

De manière générale, il est normal que les veines présentes au niveau du rectum se dilatent lors des défécations, mais dans le cas des hémorroïdes, celle-ci restent en permanence dilatées.

Le traitement des hémorroïdes au-delà des traitements classiques et autres nouvelles méthodes passe d’abord par la prévention et l’hygiène alimentaire.

La prévention hygiénique et alimentaire:

Les hémorroïdes sont favorisées par la constipation ou la diarrhée. De ce fait observer un régime alimentaire sain réduirait les risques de contraction de celles-ci.

Cela consisterait en une réduction de la consommation d’aliment trop gras, de la consommation de fibres c’est-à-dire légumes, fruits etc. Egalement, il faut boire beaucoup, éviter les excitants.

En d’autres termes les règles alimentaires à appliquer se présentes comme suit :

–          Eviter les excès alimentaire et une alimentation trop grasse

–          Eviter les excitants

–          Eviter l’alcool

–          Eviter les épices

–          Les sports provoquant une irritation des zones hémorroïdaires

De ce fait, il est conseillé de :

–    Consommer de la viande au profit de la volaille, et du poisson, le thé au café.

–    Exercer une activité physique quotidienne comme la marche par exemple.

–    Eviter de rester assis pendant de longues heures.

–    Aller à la selle régulièrement et ne pas les retarder

–  Ne pas rester assis longtemps sur le siège des toilettes

Les traitements classiques:

Il faut accorder une importance à l’hygiène de la région anale. Le savon peut être une cause d’irritation en cas d’excès.

On a aussi les traitements à base de crèmes antalgiques ou anti-inflammatoires, que l’on applique avec la main en cas d’hémorroïdes externes ou avec un embout spécifique pour les hémorroïdes internes.

Des crèmes contre les hémorragies peuvent être utilisées en complément pour arrêter les saignements.

D’autres crises peuvent survenir au fil du temps. Pour cela il est préférable de consulter un médecin, afin d’envisager une chirurgie.

Il y a également, le traitement par injection de sclérosantes, contenant une substance irritante permettant de soulager rapidement le patient mais sans efficacité sur le long terme par rapport au traitement classique.

Il y a également le recours à la photo-coagulation par infrarouge, afin de fixer les muqueuses en agissant sur les vaisseaux.

Dans le cas d’hémorroïdes externes avec complication entrainant une thrombose, une intervention chirurgicale en envisageable pour résoudre le problème.

Soigner les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des éléments normalement présents au niveau de l’anus. Il ne s’agit pas de simples veines mais des lacs sanguins associés à des petits vaisseaux.

Le tout est regroupé en structures sous  forme de grappes de raisin collées entre elles et fixées à la paroi de l’anus.

Les hémorroïdes constituent une dilatation des veines de la  région anale et du tissu qui l’entourent.

Elles peuvent être internes ou externes et se caractérisent par des brulures et démangeaisons à l’intérieur du canal anal pouvant s’accompagner de saignement.

Les éléments favorisants les hémorroïdes:

Bien que les causes exactes des hémorroïdes soient encore mitigées certains facteurs par contre favoriseraient leur apparition.

Il s’agit des troubles du transit intestinal c’est-à-dire la constipation et la diarrhée, la grossesse et l’accouchement, ainsi que le sport dans une moindre mesure.

Traitement des hémorroïdes:

En général, les hémorroïdes se soignent efficacement à l’aide de traitements symptomatiques simples qui atténuent la douleur tout en réduisent l’inflammation. Cependant il faut accorder une importance à l’hygiène de la région anale. Le savon peut être une cause d’irritation en cas d’excès.

Toutes ces mesures permettent de résoudre la crise puis d’en prévenir d’autres dans plus de la moitié des cas.

Les traitements des hémorroïdes sont la plupart du temps à base de crèmes antalgiques ou anti-inflammatoires, que l’on applique avec la main en cas d’hémorroïdes externes ou avec un embout spécifique pour les hémorroïdes internes.

Des crèmes contre les hémorragies peuvent être utilisées en complément pour arrêter les saignements. Ces traitements sont la plupart du temps efficaces, bien que ne supprimant pas totalement le problème.

D’autres crises peuvent survenir au fil du temps. Pour cela il est préférable de consulter un médecin, afin d’envisager une chirurgie.

Il y a également, le traitement par injection de sclérosantes, contenant une substance irritante permettant de soulager rapidement le patient mais sans efficacité sur le long terme par rapport au traitement classique.

Il y a également le recours à la photo-coagulation par infrarouge, afin de fixer les muqueuses en agissant sur les vaisseaux.

Dans le cas d’hémorroïdes externes avec complication entrainant une thrombose, une intervention chirurgicale en envisageable pour résoudre le problème.

Hémorroïdes

Les hémorroïdes constituent une dilation des veines présentes au niveau de l’anus ou rectum.

De manière générale, il est normal que les veines présentes au niveau du rectum se dilatent lors des défécations, mais dans le cas des hémorroïdes, celle-ci restent en permanence dilatées.

Plus d’un adulte sur deux de plus de 50 ans est touché par les hémorroïdes, dont la grossesse, la constipation, et la régression de certains tissus du fait de l’âge en sont les causes majeures.

Manifestations et symptômes des hémorroïdes

La grosseur des dilatations produites par les hémorroïdes varient d’un individu à l’autre.

Ainsi on distingue deux types d’hémorroïdes : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

Les hémorroïdes internes se localisent dans l’anus, et évoluent au fur et à mesure si rien n’est fait pour stopper sa progression.

Dans un premier temps, l’hémorroïde reste interne à l’anus et ne bouge pas : c’est le premier degré.

Ensuite l’hémorroïde sort de l’anus en cas de défécation suite à l’effort et revient à son état normal une fois l’effort terminé : c’est le second degré.

Egalement, il y a une phase pendant laquelle l’hémorroïde doit être replacée à sa place manuellement âpre la défécation : c’est le troisième degré.

Enfin, il y a la phase où l’hémorroïde, ne peut être replacée dans son lit : il s’agit du quatrième degré.

Les hémorroïdes externes quant à elles, se localisent sous la peau de l’anus entrainant des enflures ou gonflements.

Elles sont douloureuses en raison de la présence de nombreuses fibres nerveuses dans cette zone.

De plus, elles présentent des risques quant à la formation d’un caillot de sang dans une veine dilatée, entrainant des complications.

Généralement, les symptômes liés aux hémorroïdes sont les suivantes :

-une sensation de brulure et de démangeaison au niveau de l’anus

-un saignement léger, et de petites douleurs au moment des défécations

-une sensation d’enflure interne de l’orifice anal

-suintement de mucus par l’anus et sortie de protubérance en cas d’hémorroïde interne à partir du second degré

Personnes à risque et conséquences

Les personnes dont un proche souffrirait d’hémorroïdes, les femmes enceintes, et les personnes atteintes de cirrhose du foie sont les plus susceptibles à souffrir des hémorroïdes.

L’obésité, la constipation et la diarrhée régulière, la pratique du coït anal, et le fait de rester assis longtemps sur le siège des toilettes favorisent les hémorroïdes.

Hémorroïdes externes causes symptomes

Les hémorroïdes de manière générale, constituent une dilatation des veines situées dans la zone anale, ainsi que du tissu qui l’entoure.

Ces dilatations prennent des tailles différentes selon la localisation des hémorroïdes.

Ainsi, on distingue les hémorroïdes internes, et les hémorroïdes externes.

Nous allons nous pencher ici sur le cas des hémorroïdes externes.

Manifestation et symptômes des hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes apparaissent sous la peau de l’orifice anal, causant des enflures dans cette région du rectum.

Douloureuses, et très sensibles en raison de la sensibilité nerveuse de la région, elles sont les plus favorables à la formation de caillot de sang dans les veines dilatées.

Les hémorroïdes externes peuvent provoquer des démangeaisons et être très douloureuses, plus particulièrement pendant le passage des selles.

Les hémorroïdes en elle-même peuvent constituer une maladie bénigne, mais elles peuvent être parfois gênantes.

Mais, elles constituent également un sujet tabou car les patients ont du mal à en parler avec leur médecin traitant. Tout le monde connaît les hémorroïdes et de très nombreuses personnes en souffrent mais peu en parlent, en raison de leur localisation peut-être.

Lors des cas les plus avancés de maladie hémorroïdaire un saignement peut accompagner ou suivre les selles. Dans les cas les plus grave, un caillot de sang peut se former, on appel cela une thrombose hémorroïdaire.

L’examen de l’anus permet de déterminer la taille et la position des hémorroïdes tout en aidant à éliminer les causes de saignement supplémentaires et autres douleurs causées par les fissures anales, tumeur etc.

 

 

Causes des hémorroïdes externes:

Tout comme les hémorroïdes internes, les hémorroïdes externes sont causées par les facteurs suivants :

–          Les antécédents familiaux, bien que cette explication ne soit pas toujours probante, elle permet au moins de détecter les personnes à risque

–          L’excès de consommation de piment

–          Le soulèvement de lourdes charges

–          L’obésité

–          La diarrhée et la constipation fréquentes

–          La pratique du coït anal

–          L’accouchement et la grossesse

–          Rester assis longtemps sur le siège des toilettes

–          Ainsi que certains laxatifs utilisés à long terme

Le traitement contre les hémorroïdes existe, mais on insiste beaucoup plus sur l’aspect préventif et le changement de certaines habitudes alimentaires, et hygiéniques.