psoriasis des ongles

Le psoriasis des ongles encore appelé psoriasis unguéal, est une affection courante dans la mesure où elle touche la majorité des personnes atteintes de psoriasis.

Il affecte majoritairement les ongles des doigts des mains contrairement à ceux des orteils.

Manifestations du psoriasis des ongles:

Le psoriasis des ongles se caractérise par une croissance accélérée des ongles qui vont subir des transformations.

On constate aussi l’apparition de petits creux minuscules sur la surface des ongles, ce qui rappelle l’apparence du dé à coudre d’où le nom « ongles à dés à coudre ».

Cela est souvent ponctué par une forme de tache d’huile rouge marron témoignant de la présence de squames sous l’ongle.

L’affection s’accompagne souvent du décollement de la base de l’ongle suite à son durcissement, de l’apparition de taches blanches ainsi que plusieurs hémorragies fragmentées dues à des traumatismes du lit unguéal.

Cela peut s’accompagner d’une « onycholyse » qui peut constituer un lit pour les champignons et levures.

Certains patients ne souffriraient que du psoriasis des ongles sans autre parties du corps qui seraient touchées.

Cependant, ces personnes sont par contre les plus exposées au rhumatisme psoriasique qui est une forme agressive de psoriasis.

Rappelons que les personnes atteintes du psoriasis des ongles peuvent également présenter un psoriasis à d’autres endroits au niveau du corps.

Le psoriasis des ongles pose un problème esthétique certain, sans compter qu’il est aussi souvent douloureux, mais pas contagieux.

Traitement du psoriasis des ongles:

Il existe un certain nombre de traitement adapté afin de soulager le psoriasis des ongles car il fait parties des formes de psoriasis les plus difficiles à traiter.

Le traitement est particulier, selon le patient son âge, et l’état du psoriasis.

L’application de corticoïdes et dérivés vitaminiques par injection sous l’ongle sont préconisés et peuvent donner des résultats variables à long terme.

Il y a aussi le recours au vernis à base d’urée permettant aux ongles de ne pas trop  s’effriter, ainsi que la photothérapie qui à base de rayons permet de traite les ongles.

Dans les cas extrêmes où les symptomes se font de plus en plus persistant, l’on a recours au traitement par voie oral avec des médicaments.

Il faut garder à l’esprit que l’ongle atteint de psoriasis doit être entretenue pour éviter qu’il devienne le refuge de nombreuses bactéries et champignons. Et surtout il faut éviter les faux ongles et les vernis.

le rhumatisme psoriasique

Le rhumatisme psoriasique est comme son l’indique un rhumatisme inflammatoire qui affecte les articulations et souvent la colonne vertébrale chez les personnes atteintes de psoriasis.

Il se développe suite au psoriasis ou précède celui-ci. Rappelons que le psoriasis est une maladie chronique qui affecte la peau par la formation de squames au niveau des coudes, des genoux, et des plis évoluant par poussées et rémissions.

Manifestations du rhumatisme psoriasique:

Il apparait que le rhumatisme psoriasique touche de manière différente les hommes et les femmes. En effet au niveau des hommes, c’est plus la colonne vertébrale qui est touchée tandis que chez les femmes ce sont les articulations qui sont atteint la plupart du temps.

De manière générale, cette maladie se caractérise par des inflammations douloureuses au niveau des articulations notamment les doigts et les orteils. Ces inflammations sont douloureuses et surviennent par poussées avec des lésions au niveau de ces articulations.

On remarque souvent également un gonflement des orteils et des doigts qui rougissent ainsi que des sensations de brulures au niveau des ligaments.

Les articulations deviennent rigides et les douleurs lorsqu’elles se produisent s’accentuent la nuit ainsi que le matin pour s’estomper au cours du jour.

On assiste souvent également à un décollement des ongles au niveau des doigts et des orteils.

Cette maladie se caractérise par la formation d’un psoriasis normal avec ses symptomes à savoir les squames et lésions au niveau du cuir chevelu, des coudes, des genoux, suivis par son lot de démangeaison et d’inflammation.

Cependant, le rhumatisme psoriasique peut survenir à la suite d’un psoriasis où même le précéder.

Les symptomes du rhumatisme psoriasique s’apparentent dans leur manifestation à de « l’arthrite rhumatoïde », mais aussi avec une asymétrie quant à la répartition des articulations affectées.

En effet une personne peut être atteinte sur toute une partie du corps alors qu’un autre individu peut présenter des douleurs au niveau de deux parties différentes et asymétriques du corps.

Traitement du rhumatisme psoriasique:

Le traitement du rhumatisme psoriasique se fait grâce à la prescription d’antalgiques contre les douleurs mais également « d ’Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens » (AINS).

Ces produits généralement prescrits contre cette maladie permettent du lutter contre l’inflammation, la rigidité des articulations ainsi que la douleur.

Il y a aussi la rééducation qui est pratiquée pour limiter l’enraidissement des articulations, et également la biothérapie qui est envisagée comme solution.

psoriasis du visage

Le psoriasis est une affection chronique de la peau qui affecte le visage, les ongles, le cuir chevelu, les pieds, la région génitale, les plis.

Ici, nous allons nous intéresser au psoriasis du visage. En effet, celui-ci toucherait beaucoup plus les enfants que les adultes et se manifeste par des plaques rouges bien évidentes, et des lésions ou squams.

Cette forme de psoriasis est beaucoup plus fréquente contrairement à ce que l’on a pu croire,  dans la mesure où le visage est perpétuellement exposé au soleil donc aux rayons ultraviolets qui ont un effet traitant sur la maladie.

 Les types de psoriasis du visage

On distingue 3 types de psoriasis du visage : le psoriasis de la lisère des cheveux, le seropsoriasis, et le psoriasis du visage  proprement dit.

Le premier type  de psoriasis cité (lisière des cheveux) se manifeste avec le psoriasis du cuir chevelu, ensuite le second type à savoir le sebo-psoriasis est très proche d’une autre affection de la peau appelée dermatite séborrhéique.

Manifestations

Au niveau de l’enfant le psoriasis du visage se présente par des lésions fréquentes aux paupières et autour de la bouche.

Chez la personne adulte, on remarque plutôt la formation de plaques rouges au niveau du front, des joues, du nez, les sourcils.

On remarque de petites squames grasses ou sèches, sur le visage, et cette forme de psoriasis va de pair avec d’autres lésions situées sur d’autres parties du corps. On qualifie souvent cette forme de sebo-psoriasis.

Les effets psychologiques du psoriasis du visage

Le psoriasis du visage a des effets psychologiques énormes sur les personnes atteintes.

En effet, dans la mesure où ce type de psoriasis est très visible et difficile à masquer selon l’ampleur des lésions et rougeurs, on assiste à de véritables complications psychologiques à savoir :

  • la dépression pour certains patients
  • le manque d’estime de soi
  • le manque d’assurance
  • le repli, la peur du regard des autres
  • la stigmatisation

Le traitement du psoriasis du visage :

Pour traiter le psoriasis du visage, il est conseillé d’utiliser les corticostéroïdes topiques, la photothérapie grâce aux rayons ultraviolets du soleil ou des équipements prévues pour l’occasion.

Il y a également les médicaments à prendre par voie orale dans les cas les plus graves.

le psoriasis du cuir chevelu

Le psoriasis compte parmi les nombreuses maladies de la peau. C’est une affection chronique qui affecte les hommes et les femmes ainsi que les enfants.

Cette maladie aux origines confuses, affecte dans sa forme bénigne le cuir chevelu, les coudes, les genoux, les plis et même dans les cas aggravé tout le corps.

Le psoriasis du cuir chevelu, est souvent confondu avec la pellicule capillaire dans la mesure où elles présentent à peu près les mêmes symptômes.

Manifestions du psoriasis du cuir chevelu

Comme souligné précédemment, le psoriasis du cuir chevelu se confond facilement avec un état pelliculaire. Certaines régions du cuir chevelu se retrouvent couvertes de squames blanches comme l’arrière et le haut des oreilles, la zone au dessus du front, la nuque.

Parfois, dans les cas sévères, les lésions recouvrent tout le crane. Les squames se présentent sous la forme de grosses plaques blanches, humides et rougeâtres.

Ces plaques ont un effet désagréable dans la mesure où elles démangent excessivement, ce qui pousse les personnes atteintes à se gratter de telles sortes à provoquer de nouvelles lésions sur celles déjà présente.

Et cela à des conséquences sur la maladie puisque ces grattages causant de nouvelles lésions, perpétuent le psoriasis.

Le psoriasis du cuir chevelu est très persistant, dans le mesure où les squames évoluent pendant des mois voire des années sans rémission.

Les causes du psoriasis du cuir chevelu

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le psoriasis en général et le psoriasis du cuir chevelu n’est pas une maladie contagieuse. Elle n’est pas non plus liée à un manque d’hygiène quelconque de la part des personnes affectées.

Il s’agit comme nous le savons pour la plupart d’un problème génétique qui participerait au déclenchement et à l’évolution de la maladie.

Aussi en est il de certains facteur physiques liés à l’environnement qui accroissement voir accentuent le risque de déclenchement et l’évolution de l’affection.

On peut aussi également citer certains facteurs psychiques tels que le stress, le choc émotionnel et psychologique.

Traitement du psoriasis du cuir chevelu

La maladie ne peut être guérit mais soulagée, d’où certains traitements à base de corticoïdes locaux ainsi qu’aux dérivés de la vitamine D (lotions) peuvent aider à réduire significativement et à maitriser les démangeaisons.

Cependant, il faudrait une observation rigoureuse du traitement pendant des semaines afin d’obtenir des résultats probants.

traitement psoriasis

Le psoriasis, est affection chronique qui touche à la fois les hommes et les femmes et dans une moindre mesure les enfants. Cette maladie aux origines encore confuses n’est pas curable, du moins pas entièrement.
La spécificité du psoriasis réside dans sa capacité à apparaitre soudainement par des poussées ensuite d’être suivie par une phase de rémission qui peut durer des mois voire des années avant de réapparaitre ensuite dans certains cas.
De nos jours, l’on peut maitriser sensiblement l’évolution de cette maladie et soulager les patients grâce à un certains nombre de traitements permettant de réduire les plaques ou squams ainsi que la fréquence des poussées.

Ces traitements consistent principalement en l’application de crèmes sur les plaques. Cependant d’autres traitements basés sur les rayons lasers et la prise de médicaments par voie orale aident efficacement à réduire les effets indésirables de la maladie et la contenir.

Le traitement par crèmes

Les personnes atteintes de psoriasis peuvent utiliser certaines crèmes afin de réduire les démangeaisons et réduire les inflammations tout en hydratant la peau.
La plupart de ces crèmes à base de corticostéroïdes ou aux rétinoïdes sont à appliquer sur les lésions et peuvent être associées ou utiliser seules.
Il existe également des traitements sous forme de crèmes pour la peau à base de dérivé de vitamine D.
Cependant ces traitements ne doivent pas faire l’usage d’une application trop prolongée au risque de perdre son efficacité ou de rendre la peau encore plus vulnérable.
Notons également qu’il existe des produits tels que des shampoings aux corticostéroïdes pour le cuir chevelu et des préparations à base de goudron de houille, ou d’acide salicylique.

La photothérapie

Ce traitement consiste à traiter les lésions grâce aux rayons ultraviolets (UVB/UVA). Ce traitement est utilisé dans les cas où les lésions couvrent une grande partie du corps ou face à des poussées fréquentes.
Ce traitement par rayons ultraviolets à répéter pendant plusieurs semaines contribue au ralentissement de l’accumulation de cellule au niveau de l’épiderme tout en réduisant les inflammations.

Le traitement par voie orale

Dans les cas les plus graves, ou lorsque la maladie affecte une grande partie du corps, l’on préconise la prise de médicament par voie oral ou par injection.
En effet des médicaments tels que les rétinoïdes associés aux corticostéroïdes topiques sont préconisés. Cependant ils comportent des effets secondaires pour le fœtus en cas de grossesse.